• Législation

Est-ce qu’une véranda compte dans la surface habitable ?

 Avec l’installation d’une véranda, vous recherchez à agrandir votre maison, augmenter votre espace de vie, améliorer votre confort. Pour autant, la véranda fait-elle partie de la surface habitable ? Quelle surface faut-il déclarer auprès de votre mairie ? Surface habitable ou surface plancher ? La véranda augmente-t-elle la surface taxable et par conséquent vos impôts fonciers ? Ces mètres carrés supplémentaires pourront-ils apporter une plus-value à votre maison en cas de revente ? Autant de questions qui demandent de s’arrêter sur les notions de ces surfaces et leurs différences d’application. 

la véranda non comprise dans la surface habitableQu’est-ce que la surface habitable ? 

On entend par surface habitable la superficie totale d’un logement consacrée à son aménagement, pleinement habitable. Elle prend en compte la surface totale des pièces intérieures après déduction des épaisseurs des murs, cloisons, cage d’escalier, gaines, embrasures des portes et fenêtres. Par conséquent, la surface habitable, au regard de la loi Boutin, exclut les combles non aménagés, les pièces dont la hauteur est inférieure à 1.80m, les caves et sous-sols, les remises, les garages, les terrasses, loggias et balcons, les vérandas, les locaux communs ou autres dépendances du logement. 

Surface habitable : quelles différences entre la Loi Boutin et loi Carrez ?

Si la définition reprend au départ le même principe de surface habitable, la surface habitable ou plus exactement la surface privative, selon la loi Carrez, s’applique uniquement pour les logements en copropriété et est stipulée exclusivement dans les actes de vente alors que la surface habitable, au sens de la loi Boutin, est réservée pour le contrat de bail. 
Autre distinction essentielle : la loi Carrez intègre les sous-sols (hors caves, garages et parkings), les combles non aménagés, les greniers, les remises et vérandas !
Si la loi Carrez affiche une surface habitable plus favorable que celle prévue par la loi Boutin, cette dernière est largement utilisée, notamment pour les maisons individuelles. 

Quelles pièces comptent dans la surface habitable ?

Vous l’aurez compris, la surface habitable est donc la surface disponible pour les occupants du logement soit l’ensemble des pièces utilisées au quotidien : cuisine, salon, salle à manger, chambres, salle de bain, toilettes, couloirs, remises, buanderies, cellier, combles aménagés.
 

véranda valeur ajoutée en cas de revente de votre maisonLa véranda est-elle prise en compte dans la surface habitable ? 

Même si la véranda vient agrandir votre espace de vie et améliorer votre confort de vie au quotidien, elle ne compte pas, au sens de la loi Boutin, comme une surface habitable et n’est pas donc pas retenue dans son calcul. Cela signifie, que, en cas vente de votre bien, vous n’aurez donc pas l’obligation d’indiquer la superficie de votre véranda. Néanmoins, si vous décidez de mettre votre maison en location, vous devrez stipuler sa surface dans le contrat de bail. 

Dois-je prendre en compte la véranda pour vendre ma maison ? 

Si la véranda n’est pas considérée comme une surface habitable, est-ce que les mètres carrés supplémentaires qu’elle offre peuvent malgré tout augmenter le prix de vente de la maison ? La véranda peut-elle apporter une plus-value immobilière?

La véranda comme atout charme de la maison

Sachez que même si la véranda n’est pas prise en compte dans la surface habitable, elle vient incontestablement valoriser votre bien immobilier. Surtout, en cas de vente, ne vous privez pas de mettre en avant ses avantages : espace de vie supplémentaire, lumière, confort, style, cachet, isolation et économies d’énergie… Les acheteurs seront d’autant plus sensibles si la véranda apporte une grande utilité et fonctionnalité notamment si c’est une véranda aluminium équipée de volets roulants, d’un éclairage, de vitrage SageGlass en toiture, habitable toute l’année. Autant d’atouts appréciables qui peuvent créer le coup de cœur chez l’acheteur et déclencher la vente !

Comment fixer le prix de vente d’une maison avec véranda ?

Vous comptez vendre votre logement dans lequel vous avez construit une véranda ? Vous vous demandez comment fixer le prix de vente en intégrant cette extension? Pour cela, la solution la plus simple est de repartir du prix de l’immobilier de votre commune, de relever le prix moyen du m² et de le multiplier à la surface habitable totale de votre maison. En résumé, la véranda est un très bon investissement pour agrandir votre maison et contribuer à l'amélioration de votre habitat; en somme un excellent booster de la valeur de votre bien immobilier. 

Retrouvez aussi nos articles sur